Bernard BUFFET (1928-1999) « Nature morte...

Lot 87
Aller au lot
20 000 - 30 000 EUR
Résultat : 66 250 EUR

Bernard BUFFET (1928-1999) « Nature morte...

Bernard BUFFET (1928-1999)
« Nature morte au broc bleu »
Huile sur panneau d'isorel encadrée.
Signée en haut à gauche et datée 84 au dos.
Oeuvre accompagnée du certificat d'authenticité de Maurice Garnier de la Galerie Maurice Garnier (6, Avenue Matignon, Paris France)
Dimensions à vue: H: 33; L: 41 cm
Aucune enchère internet ne sera admise.
Un accompte d'un tiers de l'estimation basse sera automatiquement demandé pour toute réservation de ligne téléphonique.

Bernard Buffet découvre vers 1944 Permeke, Ensor et Gruber, l'initiateur du " misérabilisme ". En 1946, il expose, pour la première fois, au Salon des moins de trente ans, un Autoportrait. L'année suivante, il est admis aux Indépendants et au Salon d'automne. Ses toiles (Nature morte, 1948, musée de Lille) se distinguent déjà par la rigidité des lignes, l'austérité des tons froids et le sentiment de l'espace. En 1948, soutenu par des collectionneurs, dont le docteur Girardin, il obtient le prix de la Critique et un contrat pour la gal. Drouant-David. En 1949, il expose des natures mortes et, en 1950, se voit consacré par une exposition à New York. Il quitte Paris pour la Provence, où il s'installe à Manosque. Il atteint rapidement la célébrité, et ses œuvres vont marquer sa génération. Il a pratiqué également la gravure, illustrant la Voix humaine, de Cocteau, les Chants de Maldoror, de Lautréamont (1952), la Passion (1955). Il a décoré, en 1962, la chapelle de Château-l'Arc à Rousset (Bouches-du-Rhône). On lui doit aussi des décors de théâtre et des costumes pour la Chambre, de Georges Simenon, pour divers ballets de Roland Petit, pour le Rendez-vous manqué, de Françoise Sagan, Patron, de Marcel Aymé, Carmen, de Bizet (à l'Opéra de Marseille). Le meilleur de son œuvre se situe entre 1948 et 1950. Il est représenté à Paris (M. N. A. M. et M. A. M. de la Ville de Paris), au Musée de Grenoble, au M. A. M. de Villeneuve-d'Ascq et au Japon (Surugadaira).
Extrait « Dictionnaire de la peinture ».
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue